E.H.P.A.D

E.H.P.A.D, pour Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes. On regroupe sous cette appellation les établissements accueillant des personnes âgées en perte d’autonomie physique et/ou psychique.

… Le vieillissement conduit inexorablement à une réduction de la masse musculaire squelettique (la sarcopénie), contribuant ainsi à une plus grande incidence de fragilité, d’instabilité et de chute au sein de cette population, pouvant parfois être fatales ou entrainer une perte d’autonomie significative. Cette dépendance vis-à-vis d’autrui est accompagnée le plus souvent d’un surcout des soins de santé. La prévalence de la sarcopénie n’est pas négligeable, elle avoisine les 60% chez les sujets au-delà de 80 ans.

Le seul moyen actuel de pallier partiellement la sarcopénie est de maintenir une activité physique régulière, basée à la fois sur les exercices de force et d’endurance.

En effet, l’entrainement physique régulier a déjà fait ses preuves en termes de gain de la masse et de la force musculaire, mais également des capacités oxydatives chez les séniors. Ainsi, les sociétés savantes internationales (PHYSICAL ACTIVITY AND PUBLIC HEALTH IN OLDER ADULTS :

RECOMMENDATION FROM THE AMERICAIN COLLEUGE OF SPORTS MEDECINE AND THE AMERICAN HEART ASSOCIATION) ont établie des recommandations précises pour la prise en charge des personnes âgés et des malades chroniques (respiratoire, cardiaque, métabolique,…).

Les différents programmes doivent reposer sur quatre interventions majeures :

- Travail musculaire, à une fréquence de deux à trois jours par semaines
- Travail de l’endurance globale, à une fréquence de cinq jours par semaine
- Travail de l’équilibre et de la souplesse articulaire, à une fréquence de cinq jours par semaine
- Enfin, des séances d’éducation à la santé

Nos missions et nos engagements au sein des E.H.P.A.D

Nous avons pour mission de réduire les déficiences et incapacités physiques de nos patients, en se basant sur les recommandations internationales mais également sur le texte de l’Haute Autorité de Santé (HAS). Notre prise en charge, après une évaluation ciblée des capacités fonctionnelles de nos patients, est la suivante :

1. Prise en charge orthopédique : conservation et/ou augmentation des amplitudes articulaires, afin d’améliorer les mouvements fonctionnels et les activités de la vie journalières.

2. Prise en charge musculaire : lutte contre la sarcopénie, par des techniques classique de renforcement musculaire ou spécifique comme l’electromyostimulation.

Un travail d’une part des muscles des membres inférieurs, pour assurer une déambulation stable et d’autre part, les muscles des membres supérieurs pour maintenir les possibilités de transfert.

3. Travail des transferts : qui ont pour objectif de limiter la dépendance de personnes âgées.

4. Travail de l’équilibre: une réautomatisation des stratégies d’adaptation posturale pour retrouver une assurance de la démarche.

5. Endurance et travail de la déambulation : la rééducation de la marche est inscrite dans un programme comportant des exercices d’équilibre et des exercices fonctionnels de lever du fauteuil et de retour en position assise. Dans le but d’une reconquête rapide de l’autonomie.

6. Éducation du patient et de son entourage: comme par exemple, l’apprentissage du relever du sol qui fait partie des techniques essentielles dans la prévention de la perte d’autonomie.

7. Prise en charge antalgique

8. Mise à disposition de matériels appropriés tels que les cannes, les déambulateurs, les barres de soutien, …